Conseils, France

(Re)Vivre à Paris

September 4, 2017
vivre a paris

Et oui, je suis encore en vie ! Je tenais à m’excuser pour ce silence radio sur le blog et sur Instagram, mais je dois avouer que les deux dernières semaines n’ont pas été de tout repos et pour cause : je suis en pleine (ré)installation sur Paris ! Mais vous vous doutez bien que s’installer quelque part, que ce soit à Pékin, Los Angeles ou votre ancienne ville d’accueil, il y a toujours des imprévus. Du coup, je profite d’être tranquillement posée dans ma belle chambre d’hôtel de l’Hôtel Fabric pour vous raconter un petit peu ou j’en suis.

vivre a paris

J’ai mis beaucoup de temps à réfléchir sur comment vous raconter tout ce qui se passe, car au final je ne savais pas trop par où commencer. Ni quoi vous raconter. Au début, je voulais vous faire un de ces articles que j’aime tant vous faire avec les 5 choses que j’ai préféré refaire à Paris, 5 bonnes adresses, quelque chose dans ce style, mais au final, l’inspiration n’était pas là. Pourquoi ? Car je crois que j’ai enfin atterris de ma fameuse phase « je (re)découvre tout, et que je me suis pris un sacré coup de « je réalise que putain merde je suis rentrée » et qu’il fallait peut-être que j’arrête de m’émerveiller devant chaque coin d’immeuble.

(alors attention, je vous arrête tout de suite PAS DE PANIQUE, non je ne regrette pas d’être rentrée et non je ne déteste pas ENCORE Paris, don’t worry 🙂 ).

Le (vrai) quotidien Parisien

Bon allez, et si je rentrais enfin dans le vif du sujet ? Alors je sais vous allez vous dire que je change d’avis comme de chemise, que j’exagère tout ça tout ça, mais ma honey moon phase avec Paris étant finie, je pense qu’on peut enfin parler du délire ambiant à être désagréable en permanence ! Alors je ne sais pas si c’est une tendance, un état d’esprit, un style ou quoi mais vraiment les gars, ça devient particulièrement grave ! Entre les agents immobiliers, les passants, les commerçants, les postiers et autres personnes du quotidien, 90% prennent ce doux plaisir de t’envoyer chier, et ça vraiment, je ne comprends pas – c’est quoi le projet les gars franchement ?!

Plus sérieusement, je crois que c’est vraiment LE truc qui me choquera toujours à Paris. Les gens (oui je fais des généralités et puis c’est comme ça) sont sincèrement aigris, et c’est vraiment dommage.

La (vraie) réalité du retour

Bon ne vous inquiétez pas, je ne vais pas repartir sur 200 lignes sur ce qui me déçoit à Paris, ce n’est pas du tout le but de cet article ! Ce que j’avais envie de vous raconter, c’est plutôt les difficultés techniques qu’on rencontre lorsqu’on est parti et qu’on revient en France après 5 ans. Évidemment je m’y attendais. Évidemment j’avais tenté au mieux de m’y préparer. Mais une fois qu’on se le prend dans la figure, c’est tout de suite moins évident. La plus grande difficulté que je suis d’ailleurs toujours en train de tenter de résoudre c’est … La recherche d’appartements ! Cela risque d’en surprendre plus d’un, mais sachez qu’il est 98678786786 fois plus simple de trouver un chez soi à Los Angeles qu’à Paris. Que ce soit en terme de paperasse, d’organisation et de procédure, il y a clairement un « bug » à Paris. Alors évidemment, je ne m’attendais pas à ce que ce soit « easy », mais je ne pensais pas rester un mois à enchainer les visites pour au final me faire recaler de partout, sous prétexte que mon dossier est « compliqué ». Oui, en France, du moins à Paris, être impatrié (il paraît que c’est le terme technique d’un expatrié de retour au pays !) c’est « compliqué » car au final vous n’existez pas vraiment. Vous n’avez pas de quittance de loyer (du moins, qui ne datent pas de 2009 quoi), pas d’avis d’imposition français (si vous êtiez étudiant avant votre départ du moins), pas de jolis CDI validés, toussa toussa. Du coup, ça ne facilite pas la tâche. Déjà que la concurrence est rude, là vous êtes en plus considérés comme « atypique » (oui comme les employeurs !) par les agents immobiliers qui n’ont au final pas très envie de prendre le risque de vous présenter au propriétaire. Alors voilà ou j’en suis, si vous voyez ce que je veux dire !

Pour l’instant j’en suis donc au niveau 0, mais promis, si bonne nouvelle il y a (car oui on garde la positive attitude), vous serez les premiers au courant. Bon et si tu passes par là Stephane Plaza, appelle moi !

vivre a paris

Les nouveaux projets

Bon, et si on parlait du positif un peu ? Car bon, vous l’aurez compris, je n’ai toujours pas de « chez moi » officiellement, mais j’ai la chance d’avoir de beaux projets qui se développent depuis mon retour, et tout ça, c’est un peu grâce à vous !

Depuis mon retour, j’ai la chance de faire partie de l’équipe des ambassadrices du centre commercial Parly 2, à côté de Versailles qui me permet chaque mois de découvrir de chouettes enseignes et surtout de rencontrer pleins de nouvelles copines ! (Melo, si tu passes par la ;), sans oublier Kelly et Laure). Aussi, je suis chargée de vous partager tous les bons plans du moment, alors à la prochaine news, vous serez tenu au jus !

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez peut-être pu voir que j’ai été invité par le Centre pour faire une aprem shopping entre copines spéciale rentrée ! J’ai été extrêmement gâtée et je vous montrerai tout ça une fois installée dans mon nouveau chez moi !

Pour continuer dans les good news, je m’envole dans à peine 3 semaines pour un sublime projet avec Hey Les Copines. Des copines, du soleil, le ciel et la mer, je crois que le programme risque de vous plaire ! Pour tout savoir, on se retrouve directement sur Instagram :).

Une vraie première nuit à Paris

Le meilleur pour la fin je crois ! Comme je vous le disais un peu plus haut, je vous écris cet article en direct de l’hôtel Fabric où j’ai la chance de passer la nuit. Situé en plein milieu du quartier Oberkampf, je ne pouvais pas rêver mieux pour un « vrai » retour à la vie populaire Parisienne. Composée de 33 chambres aux couleurs / et style unique – j’ai pu choisir la couleur de la mienne et j’ai d’ailleurs adoré le concept ! C’était donc noir et blanc au programme avec une chambre très haute de plafond, hyper lumineuse et surtout des produits l’Occitane dans la salle de bain – le kiff ! L’hôtel dispose également d’un spa, d’un hammam (que j’ai pu tester – et approuver !) et une salle de sport disponibles pour tous les clients de l’hôtel. J’ai vraiment adoré le décor du hall avec pleins d’objets et de livres uniques qu’on ne voit pas partout ! Si vous aussi vous souhaitez tenter l’expérience et découvrir l’hôtel, vous disposerez de 20% de réduction sur le meilleur tarif disponible et surtout du petit-dej offert avec le code BLOGOFFER 🙂

vivre a paris

vivre a paris

vivre a paris

vivre a paris

vivre a paris

vivre a paris

En attendant, je croise les doigts pour la suite, et je vous dit à très vite !

You Might Also Like

3 Comments

  • Reply Caroline September 5, 2017 at 6:08 am

    Et bien welcome to Paris ! Tu as fait une bonne définition de la France ! Sans parler de la mentalité et de la difficulté de trouver des logements dans ses grandes villes!
    Une amie à une amie qui est parti vivre à San Francisco et ne reviendrai pour rien au monde en France à cause de la mentalité … Nous partons dans moins d un moins faire notre road trip, je ne sais pas trop si je me rendrais compte du changement de mentalité , de plus je ne parle pas des masses anglais mais peut être que çela nous donnera envie de changer! J’espère que tu trouveras vite un appartement ! Bonne continuation!!

    • Reply Caroline Szpira September 5, 2017 at 4:36 pm

      Hello Caroline, je te remercie pour ton gentil commentaire ! Qui me rassure plus ou moins ahah ^^ – C’est tellement dommage qu’une si jolie ville soit gâchée par ce genre de comportement, je crois que je ne m’y ferai vraiment pas !

  • Reply Caroline September 7, 2017 at 11:36 am

    Heureusement que tout le monde n’a pas çette mentalité mais il y en a tellement … Ou est ce que c’est l’effet paris? Ou l effet France… Quand je suis allée au Canada j’avais hallucine sur la super mentalité des gens, j’avais qu’une envie, c était d y rester…!

  • Leave a Reply