Japon, Voyages

Que voir à Kyoto : ce qu’il ne faut pas manquer !

May 28, 2017
que voir a kyoto

Bon, je sais, ça fait déjà 6 mois que je suis de retour de ce voyage au Japon et je n’ai toujours pas pris le temps de vous raconter l’étape de Kyoto. Du coup, mieux vaut tard que jamais et voici donc tous mes conseils, bonnes adresses et tips pour découvrir cette ville japonaise incroyable !

Pour ceux qui n’avaient pas suivi, je suis partie au Japon pour les vacances de Noël. D’ailleurs, pour retrouver mes conseils pour préparer son voyage au Japon, c’est par ici et pour retrouver mes articles sur le premier stop à Tokyo, c’est par ici et par là.

C’est parti pour la découverte de Kyoto !

Que voir à Kyoto : Jour 1

Kyoto est située à 3H de train de Tokyo. Pour vous y rendre vous prendrez le fameux « Shikansen », le TGV local qui vous amènera directement à destination.

Petite anecdote, si le temps est dégagé vous aurez une vue imprenable sur le Mont Fuji sur le côté droit du train, au bout d’environ 40 minutes de trajet. Préparer votre appareil photo, car c’est très furtif, mais vraiment impressionnant ! (si comme moi vous l’avez raté à l’aller, vous pourrez toujours vous rattraper au retour, mais du côté gauche et 40 minutes avant d’arriver à Tokyo).

que voir a kyoto

Même après déjà presque une semaine au Japon, attendez-vous à être complètement paumés en arrivant à la gare de Kyoto. C’est un véritable LABYRINTHE ! Même après 3 jours sur place, impossible de se repérer dans cette gare. Autant à Tokyo, tout semblait relativement « gérable » avec un peu de volonté, autant là je reconnais que ce n’était vraiment pas facile de s’y retrouver. Les locaux parlent encore moins anglais, et il y a beaucoup moins de choses écrites en anglais, donc forcément, ça rajoute de la difficulté.

Anyway, une fois arrivés, direction l’hôtel (que nous avions pris à 15 min à pied de la gare) pour déposer les valises puis pour partir à la découverte d’un des plus beaux endroits de Kyoto : Fushimi – Inari

Il s’agit d’un célèbre temple avec des kilomètres et des kilomètres de torii rouges (environ 4 kilomètres).

L’entrée est comme dans tous les temples, gratuite et vous pouvez faire des vœux et donations dans tout le temple si vous le souhaitez.

L’endroit vaut vraiment le détour, mais sans grande surprise, préparez-vous à croiser beaucoup de touristes !

Petite note, il faut savoir que la ville de Kyoto est vraiment différente de Tokyo. Il y a beaucoup moins de transports en commun (seulement quelques lignes de métro) et la plupart des trajets s’effectuent en bus. Aussi, la plupart des monuments et temples sont situés aux quatre coins de la ville, du coup, pensez à préparer vos déplacements car il est très difficile de tout faire en une journée !

Pour le diner, direction la gare (oui, oui !) pour goûter pour la première fois les fameux « Tonkatase », une recette japonaise assez connue : du porc frit avec du riz. Un des meilleurs repas qu’on à pu faire au Japon ! Pour ceux que ça intéresse, le restaurant se trouve au 8ème étage de la gare et sert uniquement ce plat ! Au même endroit vous aurez aussi de nombreux restaurants de sushi et de ramen, et même un MacDo si le manque se fait un peu trop sentir. 

Que voir à Kyoto : Jour 2

Pour ce deuxième jour, beaucoup de marches en perspective ! Direction le fameux « chemin de la philosophie » ou des dizaines et des dizaines de temples majestueux se succèdent les uns après les autres. Nous avons débuté le périple au temple Nazen-Ji pour finir du côté de Kyiomizu-Dera. (oui, ça fait clairement pas mal de kilomètres !). Il y a vraiment des dizaines et des dizaines de temples, tous plus immenses les uns que les autres, il est donc techniquement impossible de tous les voir, surtout si comme nous, vous n’avez que 3 jours (voire moins) sur place. Les 2 à ne pas manquer sont Nazen-Ji et Chion mais si vous avez le temps, n’hésitez pas à vous arrêter « au feeling » dans les autres temples.

Juste avant d’arriver au temple Kyiomizu-Dera (un des plus connus du Japon), prenez le temps de vous balader dans les rues traditionnelles situées tout autour du temple (Ninen-Zaka et Sannen-Zaka). Vous trouverez beaucoup de magasins souvenirs et vous pourrez surtout goûter tous les produits possibles à la saveur « Matcha », ce fameux thé vert un peu spécial !

Le temple de Kyiomizu-Dera est vraiment l’un des plus beaux temples de Kyoto et vous pourrez d’ailleurs admirer toute la ville car il est situé dans les hauteurs de la ville. Les touristes sont évidemment au rendez-vous mais cela ne vous empêchera pas de profiter !

Sur le chemin du retour, prenez le temps de vous balader dans le quartier de Gion et passez à côté du fleuve. C’est un petit village traditionnel qui vaut vraiment le détour et ne loupez pas le quartier de Pontocho, qui est le quartier des Geisha.

Que voir à Kyoto : Jour 3

Pour notre dernier jour sur place, direction l’un des endroits les plus célèbres du Japon, la fameuse forêt de bambous située à Arashiyama. Réveil tôt obligatoire si vous voulez éviter la foule. Je pense que c’était l’une de mes seules déceptions pendant ce voyage ! Sans grande surprise l’endroit était évidemment rempli de touristes, mais surtout l’endroit est vraiment tout petit ! Après avoir vu des photos toutes plus incroyables les unes que les autres, je m’attendais à quelque chose de complètement différent, beaucoup plus sauvage ! Bon on m’avait prévenu et surtout je voulais tout de même voir cette fameuse forêt, mais du coup ne prévoyez pas trop de temps sur place.

Vous pourrez ensuite vous balader dans le quartier de la gare d’Arashiyama ou il y a des tonnes de petits commerces et de petits restaurants. D’ailleurs je vous recommande le restaurant juste en face du lac (vous ne pourrez pas le louper) ou vous pourrez manger de très bons curry vraiment pas très chers et finir par une bonne petite crêpe !

Pour la dernière après-midi, direction le Pavillon d’Or, ou Kinkaku-Ji pour les intimes, situé au Nord-Est de la ville. C’est selon moi LE plus beau temple de Kyoto à ne surtout pas louper. La visite est payante mais vaut vraiment le coup. En plus du temple, vous pourrez vous balader dans les jardins qui valent vraiment le détour.

Visiter Kyoto : où dormir ?

Comme je vous l’avais dit un peu plus haut, le plus dur à Kyoto c’est que toutes les choses à voir sont éparpillées aux quatre coins de la ville. Du coup, difficile de dire « prenez un hôtel au Nord, vous aurez tout à côté !). Instinctivement, nous avions choisi un hôtel accessible à pied de la gare principale et nous n’avons vraiment pas regretté. Au final, la plupart des temples étaient accessibles directement en train ou en bus sans changement ! Evidemment ce n’est pas le quartier le plus sexy, mais on valide le côté pratique.

Si vous partez au Japon prochainement et que vous souhaitez plus d’infos sur les trains, les restaurants ou autre, n’hésitez pas à me laisser un petit message dans les commentaires, sinon je vous dis à très vite pour un nouvel article !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply