Humeur, la vie d'expat, Lifestyle

Ma nouvelle vie à Paris

December 19, 2017

Bonjour à tous ! Article un peu particulier aujourd’hui, ça faisait longtemps que je n’avais pas pris le temps de vous confier ma petite vie. Déjà 6 mois se sont écoulés depuis mon retour en France (j’ai du mal à y croire en écrivant ça d’ailleurs) et avec les fêtes, 2018 qui approche, je me suis dit qu’il était temps de faire un petit bilan (calmement) – je sais je fais la vanne à chaque fois – et de vous raconter tout ce qu’il se passe. Il n’y a pas très longtemps je vous avais proposé une petite FAQ sur Instagram et je trouvais ça sympa de vous raconter tout ça via vos questions qui revenaient le plus souvent.

Paris : l’Hôtel Monge

C’est en direct de l’hôtel Monge que je vous écris cet article, un hôtel au charme parisien dans toute sa splendeur ! Je trouvais cette ambiance parfaite pour vous illustrer mon ressenti et vous partager ma nouvelle petite vie parisienne.

Pour les interessés, l’hôtel Monge fait partie du même groupe que l’hôtel Fabric (mais si, souvenez-vous !). Situé au plein cœur du 5ème arrondissement, vous êtes directement transporté dans un univers 100% parisien. Certaines chambres donnent même sur les arènes de Lutèce, un endroit peu connu mais qui est le lieu de naissance officiel de la ville de Paris.

Comme à l’hôtel Fabric, des élements de décoration venu des quatre coins de la France sont parsemés dans tout l’hôtel. Petit bonus en ce moment, les déco de Noël viennent renforcer l’ambiance chaleureuse des parties communes.

Ce que j’ai aimé dans cet hôtel c’est qu’on s’y sent rapidement « comme à la maison ». Dans le hall se situe la salle de restaurant (pour le petit déjeuner) qui se transforme l’après-midi en rendez-vous idéal pour un petit tea time (avec des petites douceurs à déguster toute la journée).

Au fil de cet article vous serez donc accompagnés de photos de ce joli hôtel parisien comme on les aime !

Bon, et si je rentrais dans le vif du sujet ? Vous commencez à me connaître, dans ce genre d’article je m’égare et j’aime vous racontez des tartines, alors ne prenez pas peur, promis j’essayerai d’être concise !

Es-tu contente d’être rentrée ?

C’est THE question à 10000$ que j’ai régulièrement dès que je raconte que je vivais en Californie. D’ailleurs elle est souvent tournée à la parisienne, c’est à dire « mais t’es pas trop deg d’être rentrée ? » – je vais briser la glace tout de suite … OUI je suis contente d’être rentrée. Et NON je ne regrette pas ma décision. Aussi surprenant que cela puisse paraître (oui je vous vois avec votre de tête de « mais naaaan vraiment ? » ), je me sens bien dans ma nouvelle vie à Paris. J’adore mon appartement, j’aime mon boulot et mon quotidien et même si les parisiens n’y mettent pas toujours du leur, il faut reconnaître que Paris est une ville magique avec des millions de choses à faire. Évidemment, je ne vis pas dans un monde de licornes où tout est formidable. Comme dans n’importe quelle ville, il y a des hauts, des bas, des moments de doutes mais au final, je suis contente, car je sais que je n’aurais pas pu accomplir ce que j’ai accompli depuis que je suis rentrée en restant à Los Angeles car c’était devenu techniquement impossible d’avance et de grandir dans ma carrière professionnelle.

Est-ce que Los Angeles te manque ?

Oh que oui ! Sans surprise L.A. me manque beaucoup ! Alors attention, cela ne veut absolument pas dire que je regrette mon retour ou que je n’aime pas Paris, je vous vois venir. C’est juste qu’il y a des choses que je ne retrouve pas dans mon quotidien ici et qui évidemment me manquent terriblement. Je pense sans surprise à mon soleil (et à mes 25 degrés) qui est clairement porté disparu et aussi à la bonne humeur ambiante qui est un peu plus rare à Paris. Ce qui me manque, c’est la joie de vivre ambiante, les gens souriants et avenants, les passants polis, les inconnus qui discutent de la pluie et du beau temps à la poste, enfin bref, je pense que vous voyez où je veux en venir ! Il faut avouer qu’avec les parisiens, la bonne humeur est optionnelle, aussi bien que les bonnes manières. Le moment où L.A. me manque le plus ? Quand je suis dans le métro à 8H du matin, collée comme des sardines à des inconnus blasés d’aller au boulot qui ronchonnent, qui soufflent, qui râlent, qui rhoooo, qui pffff et qui sont sacrément relous d’apporter une telle ambiance !

En fait ce qui est difficile à décrire, c’est que j’ai l’impression que ça ne s’est jamais passé, que je n’ai au final jamais vécu à LA. Je ne sais vraiment pas comment le traduire avec des mots mais c’est une sensation hyper bizarre.

C’est vrai qu’à l’arrivée de 2018, on repense à son année, et forcément je suis nostalgique de cette vie, je vois les semaines et les mois défiler depuis mon retour, et j’ai d’ailleurs l’impression que le temps file un peu trop vite – il paraît que c’est ça de grandir !

Est-ce que tu comptes retourner à Los Angeles un jour ?

Évidemment ! Je ne sais pas si ça sera pour y vivre, pour le boulot, pour des vacances et si cela sera dans 6 mois, 3 ans ou 12 mais je suis convaincue que j’y retournerai J. Los Angeles reste ma ville de cœur.

Qu’est-ce que tu fais dans la vie désormais ?

Une des questions que j’ai quasi quotidiennement sur Instagram je crois ! Pour les curieux, je travaille dans le domaine de la communication et je m’occupe également de mon blog / Instagram le reste du temps et croyez-moi, c’est tout un programme :). Pour être sincère, j’aurais pu me consacrer à 100% au blog, mais, même si c’est quelque chose que j’aime énormément, c’était important pour moi de continuer d’apprendre, de partager avec des collègues et d’avoir un rythme. Évidemment, les voyages seront moins réguliers, mais don’t worry, les weekends en Europe sont déjà prévus !

Que vas-tu faire de ton blog ?

C’est une question que je me pose très souvent. Avant, les idées d’articles venaient en une seconde. Je savais quelles informations vous intéresseraient, quels conseils d’expatriation vous partager. Mais c’est vrai que là, maintenant que je suis dans ce nouveau quotidien, j’essaye de partager des nouveaux contenus, d’être un peu plus intime avec vous, tout en continuant de vous prodiguer mes conseils voyages et mes city guides, en espérant que cela vous plaise ! En tout cas, sachez que je lis chacun de vos commentaires, que je réponds à toutes vos demandes et messages avec grand plaisir et que j’espère continuer de vous voir aussi nombreux par ici.

Que préfères-tu à Paris ?

J’ai le droit de répondre le Monoprix ? Ahah, je sais, mais en même temps, il m’avait tant manqué ! A plus grande échelle, j’avoue que la nourriture est un vrai bonheur ici. Que ce soit au restaurant, mais aussi en faisant les courses, je prends un réel plaisir à manger, chose qui était clairement devenue compliquée aux US sur la fin (bon à part les brunchs de folie, mais ça, c’est autre chose). Sur un plan plus « touristique » je prends évidemment beaucoup de plaisir à redécouvrir la ville. J’ai encore des milliers de coffee shops sur ma liste et des restos beaucoup trop sympa à tester. Sur le plan humain, je suis évidemment beaucoup trop heureuse d’avoir retrouvé mes amis et d’en avoir rencontrés de nouveaux grâce au blog, chose qui n’aurait pas été possible si j’étais restée à L.A. !

A l’inverse, qu’est-ce qui te saoule le plus ?

Je l’ai déjà raconté plus ou moins un peu plus haut, mais c’est vraiment ce côté bougon des parisiens. Sérieux c’est quoi le projet d’être énervé tout le temps ? C’est fou mais j’ai l’impression que même en se réveillant, les gens sont déjà saoulés d’exister. Certains ont vraiment l’air de subir leur vie et manquent terriblement d’éducation – surtout dans le métro où beaucoup se transforment clairement en bête sauvage. Mais bon, on essaye de prendre ça avec le sourire, sinon on ne tient pas !

Des voyages de prévus ?

OUI of course ! Le prochain en date, c’est Londres ! j’ai beaucoup trop hâte de retourner dans cette ville avec l’ambiance de Noël. Ensuite ce sera direction Amsterdam alors si vous avez des bonnes adresses, je suis preneuse !

En attendant j’espère que ce petit article introspectif vous aura plu et je vous dis à très vite pour un nouvel article 🙂

Pour les curieux, retrouvez toutes les infos de l’Hôtel Monge (que je remercie une nouvelle fois pour l’accueil) par ici et par.

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply Laurent December 20, 2017 at 8:30 am

    super article, très sympa

  • Reply Némamiah December 20, 2017 at 1:03 pm

    Bonjour,
    Je ne connaissais pas ton blog, et c’est le titre qui m’a attiré. Pour ma part j’ai vécu deux années à Paris, ville qui était mon Eldorado, mon rêve de provinciale. Au final, c’est aujourd’hui mon plus mauvais souvenir. Il faut dire que j’avais 15 ans quand je suis tombée amoureuse de Paris, et je n’y ai vécu que 33 ans plus tard, avec 4 enfants. Très honnêtement, c’était proche de l’enfer. J’essaie tant bien que mal de me réconcilier avec Paris, et ton blog pourrait bien m’y aider. Je ne connais L.A. que par les lectures, mais peut être qu’un jour, je m’y envolerai. Merci en tous cas pour ton article.

    • Reply Caroline Szpira December 20, 2017 at 4:49 pm

      Hello Némamiah, tout d’abord merci beaucoup d’avoir pris le temps de me lire et de me laisser un petit mot :). Je suis attristée de savoir que tu as eu une si mauvaise expérience à Paris. Etait-ce toujours le cas lorsque tu es revenue 33 ans plus tard ? Pour ma part je reconnais que ma vision de la ville est totalement différente depuis mon retour. Au plaisir de te lire 🙂

  • Reply Yasmine December 20, 2017 at 5:03 pm

    Welcome back. Et oui si tu veux du sourire et du soleil ce n’est pas à Paris qui tu vas les trouver. Mais oui la ville à tellement de charme que ça passe certaines choses 😊

    • Reply Caroline Szpira December 20, 2017 at 5:34 pm

      Merci beaucoup ! Effectivement le soleil et le sourire sont bel et bien en option et c’est bien dommage ! Merci pour ton passage par ici en tout cas 🙂

  • Reply Fringinto December 20, 2017 at 7:40 pm

    “En fait ce qui est difficile à décrire, c’est que j’ai l’impression que ça ne s’est jamais passé, que je n’ai au final jamais vécue à LA. Je ne sais vraiment pas comment le traduire avec des mots mais c’est une sensation hyper bizarre.”
    Pas besoin d’en dire plus j’ai connu ca à mon retour en France après un an à Toronto, très difficile d’y mettre des mots mais je connais cette sensation. Tu te dis que plus le temps passe et plus ce souvenir de cette vie là bas va vieillir. Pas évident.

    En tout cas bel article, je me reconnais dans pas mal de choses et même hors de Paris j’étais choquée par le pessimisme ambiant.

    Bonne continuation copine <3

    • Reply Caroline Szpira December 21, 2017 at 10:32 am

      C’est fou, tu dois être la 5ème “ex” expat à me citer la même phrase ! Ca rassure de se sentir un peu comprise 🙂
      J’espère que tout se passe bien de ton côté de la planète et surtout que tu n’es pas encore congelée ! <3

    Leave a Reply