la vie d'expat

Expatriée à Los Angeles: Should I Stay Or Should I Go ?

December 6, 2016
expatriee-a-los-angeles

Nouvel article “Caro raconte ses états d’âme” car ça faisait un petit moment ! La dernière fois, je vous racontais les côtés négatifs de l’expatriation, mais aujourd’hui j’avais envie de blablater sur un dilemme auquel chaque expat est confronté (qu’il soit expat depuis 3 mois ou 3 ans) à un moment donné de son aventure. (Oui j’aime le mot aventure, ça donne un petit côté Secret Story à tout ça, du coup, ça me plait).

Pas de mal du pays ou de plaintes donc, mais plutôt envie de discuter de cette éternelle question / dilemme de l’expat’: je reste ou je rentre ?

Evidemment, tout le monde n’a pas forcément ce “luxe” d’avoir le choix, et certains doivent parfois rentrer par dépit, ou d’autres parce qu’ils ont tout simplement décider de rentrer.

Et puis il y a les autres, comme moi, qui ont “la chance” d’avoir le choix, ce qui ne rend en aucun cas la chose plus simple.
Tout simplement car chaque choix apporte son lot d’inconvénients et de sacrifices (plus gros les uns que les autres – et oui j’aime donner un côté dramatique à tout ça).

Je ne vais évidemment pas vous faire la liste des + et des – de chacune de mes options,
1. Car vous vous en fichez,
2. Je change d’avis toutes les heures du coup je risque d’avoir un avis différent avant même d’avoir publié cet article.

À la place, je vais répondre aux 3 questions typiques de nos amis français, quand ça fait un peu trop longtemps qu’on a pas été faire un tour du côté de la Tour Eiffel, et qui ne nous aident clairement pas à remédier à notre dilemme.

“Tu nous manques trop ! Tu reviens quand ?”

Bon déjà, séparons la question en 2. Ah le fameux “tu nous manques” … moi la question que j’ai c’est je vous manque à quel point ?
1. On vous manque … DE OUF et vous allez tout faire pour nous revoir dès qu’on arrivera et vous nous intégrerez de nouveau dans votre quotidien comme si nous n’étions jamais partis.
2.On vous manque … GRAVE et vous allez même trouver le temps de nous voir entre mardi et dimanche pendant votre pause dej.
3. On vous manque … UN PEU, mais vous nous sortirez votre meilleur “t’inquiètes on se capte samedi, on peut se prendre un verre avant ma soirée” (où vous n’êtes pas invité) – et verre qui sera of course annulé 1h avant.

Pour le ” tu reviens quand “, là aussi, difficile de répondre. Un expat’ ne sait que très rarement quand il rentre. Et puis vous entendez quoi par rentrer ? Genre rentrer définitivement ? La fameuse question ou on aimerait vous répondre JAMAIS.

“Du coup t’en es ou avec tes trucs de visa là ?”

“Mes trucs de visas”, ces trucs qui impliquent un avocat, plusieurs milliers de dollars et l’équivalent de 3 arbres en paperasse ? Ces trucs comme tu dis, bha ça fait clairement chier. Pardonnez la vulgarité mais je crois qu’il n’y a pas d’autres mots. S’expatrier aux États-Unis, cela a clairement un prix et je m’en rends de plus en plus compte aujourd’hui, car même 4 ans après, je suis sujette à ces fichues deadlines, quotas, lottery et autre jargon qui ne vous parle sûrement pas. Ce n’est pas parce que ça fait 4 ans que vous êtes là, que vous avez étudiez ici, que vous avez un appart’, que vous payez vos taxes et que vous avez un boulot que vous pourrez rester.

Du coup, avec mes trucs de visas, et bah je suis un peu nulle part. J’ai envie de rester, mais est-ce que je suis vraiment prête à tout ? Je ne sais pas … Toujours envisager des plans B, C et Z, ça commence à me fatiguer à vrai dire. Donc je n’ai pas vraiment de réponse au final. J’ai des options pour rester, mais qui n’implique pas juste de remplir 2 jolis formulaires. C’est un peu (beaucoup) plus que ça, du coup forcément, j’hésite.

“Rentre pas en France, c’est la merde ici.”

Celle là, elle vient souvent de tes anciens potes expatriés, rentrés en France il y a peu, pas forcement par choix mais qui du coup essayent de te faire comprendre d’une manière plutôt directe qu’il faudrait plutôt rester.
Là où il faut faire la part des choses, c’est qu’on sait qu’ils ont besoin de faire leur drama queen eux aussi, car ils savent que toi, tu les comprends. Qu’ils regrettent d’avoir dit que les croissants et les terrasses leur manquaient. Et que tu ne les jugeras pas pour ça.

Mais du coup, c’est la merde à quel point ?

You Might Also Like

14 Comments

  • Reply Manon December 6, 2016 at 6:40 pm

    J’adore cet article ! Le ton que tu utilises, les questionnements,… Je m’y vois bien. Pourtant je suis en France. Mais je pense qu’on ressent tous un peu cette incertitude quand on ne se sent encore appartenir vraiment à nul part entièrement. Je me sens comme une expat’ à Paris : l’envie de rentrer chez moi, mais en me disant que le boulot c’est la galère en Province, l’envie de rester pour les bons côtés et l’envie de partir pour les ras le bol. Bien sûr dans ton cas le choix implique plus de complications que pour moi. Je te dirais de rester tant que tu hésites encore… 🙂

    • Reply Caroline Szpira December 6, 2016 at 8:04 pm

      Merci pour ton commentaire Manon – Ca me rassure de savoir qu’au final ce dilemme on l’a aussi à l’échelle de la France … Après je pense que le fameux dicton ” l’herbe est toujours plus verte ailleurs ” est bel et bien trop vrai !

  • Reply Lucie cali December 6, 2016 at 7:54 pm

    J’avais lu quelque part que 5 ans, c’est la limite; après, tu as vraiment du mal à te readapter. Ce doit être difficile pour toi en effet car il n’y a pas l’air d’avoir vraiment de raisons d’aller dans un sens ou dans l’autre…apparemment tu n’as pas de copain américain, les problèmes de visa te pousseraient plutot à repartir…..mais en même temps rentrer c’est ne plus “être spécial” en tant que Francais a l’etranger, c’est retrouver une routine au lieu de découvrir toujours de nouvelles choses dans une culture différente. Je n’ai pas de réponse. Il faut faire deux colonnes + et – pour chaque pays. Et ensuite comparer. Moi qui suis la depuis 18 ans, c’est sur que je ne veux pas rentrer. Avec des enfants qui grandissent ici, on ne se pose plus la question non plus; c’est leur pays et du coup ca devient le notre, on n’est plus entre deux chaises…bonne chance!

    • Reply Caroline Szpira December 6, 2016 at 8:03 pm

      Merci beaucoup pour ton commentaire Lucie ! En effet, la décision est d’autant plus dur quand le fameux copain est français et contraint au même dilemme que toi, sans les mêmes conditions !
      Depuis 18 ans je peux comprendre l’envie de rester, toute ta vie est effectivement ici !
      Merci d’avoir pris le temps de me lire,

      A tres vite,

      Caroline

  • Reply vejmarie December 6, 2016 at 10:43 pm

    Je prendrai juste un poil de recul, la France est pas plus “merdique” que les USA et vice versa, chaque pays a ses propres avantages et inconvenients et dans tous les cas on peut vivre super bien dans les deux, ce qui compte le plus c’est de faire ce qu’on aime faire, le reste est assez accessoire. Maintenant, quelque soit le pays, y immigrer passe necessairement par un “mariage” avec son job, car c’est bien souvent la principale raison d’une immigration dans un pays et le moyen le plus simple pour avoir un Visa de resident. En claire pas de boulot pas de Visa. Mais qui dit boulot dit devoir faire le meme job pendant plusieurs annees, l’accepter et l’aimer avec ses avantages et inconvenients. Si ce n’est pas le cas, ca ne sert a rien de s’y accrocher faut passer a la suite ;), ce qui en soit n’est pas une fin en soit. J’ai des amis qui ont vecus plus de 10 ans avec un Visa H1 les liants a leur employeur cela ne les a absolument pas deranges, ils adorent leur jobs, d’autre n’ont pas supportes et sont rentres et sont tout aussi heureux. Ce qui compte c’est l’amour du job, puis du pays. Prendre un job pour un Visa est idiot ca ne peut pas marcher.

  • Reply Aymeric December 7, 2016 at 8:29 am

    Je suis tellement d’accord avec toi pour le visa… je suis entrain de faire un J1 pour un stage de 4 mois et c’est l’enfer !!! En plus de mon dossier de 17 pages avec tout plein de choses à remplir, je me sent super mal pour l’entreprise qui doit aussi remplir le DS-2007 qui est une calamité ça fait une semaine qu’on est dessus… c’est vraiment n’importe quoi et heureusement que je m’y suis pris des mois à l’avance. Je te souhaite bien du courage !

    • Reply Caroline Szpira December 7, 2016 at 7:39 pm

      C’est génial que tu viennes et que tu fasses les démarches ! T’inquiètes, je connais et je sais à quel point ce n’est pas forcément un moment agréable à passer … Mais le jeu en vaut la chandelle !

  • Reply Laura December 8, 2016 at 9:53 pm

    Du coup c’est pas du tout la merde la France, et encore moins Paris 🙂
    Du coup je te comprends TELLEMENT parce que j’ai TELLEMENT été confrontée à ces dilemmes si souvent à la fin de mon expatriation !
    Personnellement, j’ai beau eu faire des feuilles avec des + et des – ça n’a jamais servi à rien…
    J’ai écouté mon instinct, j’ai évalué mon “taux de bonheur” aussi et en fait ça a été une évidence assez rapidement. Tu n’es JAMAIS à l’abris de repartir même si tu rentres donc ne t’inquiète pas et je te suivrai quoi qu’il se passe 🙂

  • Reply clio December 13, 2016 at 8:35 pm

    Super ton article, c’est vrai qu’avec les États Unis c’est toute une autre optique que certains pays, je suis Expatriée en Irlande du les questions de lottery et autre ne se posent pas tout simplement car c’est l’Europe!
    Courage à toi les Usa et les papiers c’est juste… gonflant ! 😉

    • Reply Caroline Szpira December 14, 2016 at 8:56 pm

      Merci pour ton petit message :). J’espère que ton expatriation en Irlande se passe bien et que tu te poses un peu moins de questions que moi !

  • Reply Catch Your Dream December 15, 2016 at 10:12 pm

    Alors je vais te donner la réponse à ta question et tu vas voir tout va vite s’éclairer dans ta tête en 5 secondes !
    Tu rentreras quand je serais passée par LA et que tu m’auras fait le tour du proprio capiche ??? ^^

    Trêve de plaisanterie (enfin pas trop une plaisanterie quand même) ton article m’a bien fait rire as always <3

    Bisous copine

    Amandine
    http://catchyourdream.fr

  • Reply iamnais February 28, 2017 at 1:14 pm

    Je viens de tomber sur ton blog et c’est le premier article que je lis.. Comment dire à quel point je t’adore déjà ?! Le ton que tu prends, la franchise tout me plait ! Du coup je compte bien lire tout ton blog (surtout si ça parle de LA )

    Des bisous

    • Reply Caroline Szpira February 28, 2017 at 4:52 pm

      Merci beaucoup pour ton commentaire, c’est adorable !

  • Reply Mathilde March 21, 2017 at 6:36 pm

    J’aime beaucoup cet article 🙂 Tres bon!

  • Leave a Reply