Los Angeles, vivre aux USA, Voyages

Comment faire des rencontres à Los Angeles

October 31, 2015
rencontres à Los Angeles

On revient aujourd’hui avec un nouvel article sur un sujet un peu moins polémique que celui du visa de travail mais qui semble plutôt bien vous intéresser, du moins à la vue de vos messages, j’ai cette question qui revient souvent : « on rencontre facilement des gens à LA ? ».

De part mon expérience et de ce que je peux entendre au quotidien je vais donc partager avec vous mon ressenti mais aussi quelques conseils pour les futurs arrivants !

Evidemment, nous n’avons pas tous la même personnalité et nous ne venons pas tous pour les mêmes raisons (études, boulots, suivre son conjoint, etc) donc cet article n’est évidemment pas à prendre au pied de la lettre !

Los Angeles étant une très grande ville, je ne vais pas vous le cacher, si vous débarquez tout seul, je ne vous garantis pas que le lendemain vous aurez trouvé votre réseau de meilleurs potes. Aux Etats-Unis, et un peu comme partout d’ailleurs, tout se construit et donc forcément ça prend du temps.

Les américains seront toujours très avenants et polis, cela ne veut pas dire que vous allez devenir BFF en une soirée. La notion d’amitié est particulière aux US (attention je ne dis pas qu’il est impossible d’être ami avec des américains bien au contraire, cependant la culture reste différente donc je préfère donc prévenir ! ).

Vous pourrez par exemple rencontrer pleins de copines lors d’une soirée, qui vous diront qu’il faut « trop qu’on hang out together parce qu’elles auront étudié le français in High School et que du coup ça va être so much fun de practice avec une Frenchie comme toi ». Mais je préfère vous prévenir direct, elles ne vous recontacteront jamais. #çasentlevécu.

NOTE : Encore une fois, je ne fais pas de généralités, j’exprime mon ressenti après 3 ans aux US. Evidemment chaque expérience est différente, chaque personnalité également !

Vous le savez peut-être, mais je suis venue aux US à la base pour étudier à UCLA. Étant de nature plutôt timide, la question du « bon je connais personne, je vais faire comment ? » s’est forcément posée plus d’une fois dans ma tête.

Que ce soit à l’école primaire ou à l’université, on a toujours ce même  « soucis social » au final ! Et puis on est toujours agréablement surpris. Ca a en tout cas été mon cas ! Dès mon premier jour de cours je repartais déjà avec une copine italienne, une brésilienne et une bosniaque.

LA est une ville hyper cosmopolite et vous rencontrerez donc des gens du monde entier !

Quand on y réfléchit, je trouve que c’est d’ailleurs bien plus facile de rencontrer des gens aux Etats-Unis qu’en France. Les américains et les expats sont tous bien plus avenants que les parisiens (no offense, mais bon soyons honnêtes quand même !).
Sincèrement, je ne me suis jamais autant sentie à l’aise sur le plan social que depuis que je vis aux Etats-Unis. Que vous soyez dans la rue, dans un bar, en cours ou dans les transports, vous aurez toujours l’occasion de discuter, ne serait-ce que pour une banalité avec quelqu’un. Les échanges se font beaucoup plus facilement et les gens iront vers vous même s’ils ne vous connaissent pas.
Evidemment cela reste des connaissances banales et non de vrais amis, mais comme je l’ai déjà dit, rencontrer les bonnes personnes prend du temps !

« Rencontrer du monde » pouvant à la fois toucher le côté amical, amoureux comme professionnel, voici donc mon ressenti et mes conseils :

Sur le plan amical, soyez ouvert d’esprit ! De toute façon vous êtes Frenchy et vous partez avec un sacré avantage avec votre accent. D’ailleurs, n’hésitez pas à jouer le jeu ! Par contre, ne soyez pas offensé par les clichés et les caricatures. Malheureusement les américains (et les autres d’ailleurs) auront beaucoup d’idées reçues (je pense en avoir entendu des belles en 3 ans !) mais ne vous inquiétez pas, ça ne sera rarement bien méchant ! Et puis c’est bien connu, en France on vit en marinière à l’année, on mange du camembert au petit dej, on ne se lave pas mais on met du parfum !
Aussi, n’oubliez pas que personne ne vous connaît dans cette nouvelle ville d’adoption. A vous de mettre votre timidité de côté (croyez moi je sais de quoi de parle) et soyez open !

Sur le plan professionnel, je dois avouer que c’est vraiment différent du cas de figure en France. Il est beaucoup plus simple de « networker » (cela deviendra votre nouveau mot de prédilection) car encore une fois, leur ouverture d’esprit étant différente, cela marche aussi sur le plan pro. Ici tout s’échange, et surtout les contacts, car « tout marche au réseau ». C’est aussi vrai en France je vous l’accorde, mais ça n’a jamais été aussi validé et approuvé qu’ici ! D’ailleurs, pour toutes les personnes qui viennent pour le boulot, ou même en tant qu’étudiant, faites vous des cartes de visite. Elles deviendront votre outil de com principal ! A chaque nouvelle rencontre n’hésitez pas à laisser votre carte et surtout prendre celle de votre nouvelle connexion.
Vraiment, n’hésitez pas à la dégainer à la moindre occasion. Car oui votre Uber driver sera peut être votre futur maitre de stage qui sait !
L’avantage ici, c’est qu’il y a énormément d’événements de networking, des conférences et autres diners organisés dans l’optique de justement rencontrer du monde et étendre son réseau.

Sur le plan cœur cœur love, je ne vais pas vous apprendre des techniques de drague hein, mais sachez que vous soyez un mec ou une fille, il est plutôt facile de se faire aborder. L’accent frenchy les amis !
Encore une fois, vous risquerez de trouver des différences culturelles, avec le fameux « date », mais ça, j’en avais déjà parlé par ici !

Pour résumer, il n’y a donc pas d’inquiétude à avoir. Evidemment la solitude pourra se faire sentir de temps en temps, mais cela pourrait vous arriver même chez vos parents !
Petite note par contre sur les risques de l’expatriation c’est qu’évidemment, on vient, mais parfois il faut partir aussi ! Du coup quand on reste longtemps, on a tendance à voir les gens arriver et puis repartir, du coup ça fait toujours un petit coup au moral.

Petits conseils et liens utiles :

Sur le plan amical vous pouvez par exemple contacter les blogueurs expat de votre ville d’accueil, les groupes Facebook et les Meetups. Sur le plan pro Linkedin et Meetup et enfin sur le plan love, l’offre est plutôt diverse mais entre Tinder, Happn et OkCupid, vous aurez de quoi faire. Mais surtout SORTEZ !

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply Julie November 1, 2015 at 5:09 am

    T’as tout super bien décrit! Apres je pense que ça dépend aussi des états, où les cultures sont différentes. Pour ma part j’ai eu le plus d’amis dans le Tennessee! Beaucoup de français et d’étrangers mais beaucoup de vrais amis américains via mon équipe de roller derby, et une très bonne amie à la fac. A San Diego ça a été plus dur… quelques amis très proches français, quelques uns américains via le roller derby aussi mais moins… Et par contre à Portland… ben c’est pas la même! Mes amis sont français, les gens ici sont de beaucoup d’Etats d’origines différents, les relations au boulot je les trouve trop “friendly”, du coup ben on se croierait au lycée… Mais bon en général c’est bien ce que tu as écris, pour moi les américains sont les pro des foculs, ils vont jouer à être ton meileur pote, te dire qu’on va se faire pleins de soirées, ils ne te recontactent jamais et avec le temps tu te rends compte que certains même ne pouvaient pas te voir mais ça fait bien d’être adoré par tout le monde et donc de montrer qu’on adore tout le monde! Quand on rale que les français sont trop directs, moi je pense qu’en fait c’est pas plus mal au moins t’es fixé 🙂

    • Reply Caroline Szpira November 2, 2015 at 5:37 pm

      Hello Julie ! Merci de partager ton expérience ! Effectivement je pense que ca varie énormément par état, mais comme je ne maitrise que la Californie je préfère ne pas généraliser ! J’ai par exemple un couple d’amis italiens qui vivent à Nashville dans le Tennessee et ils sont tout simplement les seuls “étrangers” de leur quartier ! Même en Californie, chaque ville est différente à ce niveau là !
      Je suis d’accord pour le côté direct des français, mais bon faudrait qu’on arrive à trouver un juste milieu quand même ahah !

    • Reply Clara November 5, 2015 at 8:39 pm

      Les américains sont biens les pros des faux-culs, tu as bien raison.

      Ayant vécu 1 an aux USA, j’avais une amie américaine que j’aimais vraiment, quand je suis partie je n’ai plus eu aucune nouvelle, je lui ai envoyé des messages sur FB c’est resté “lu” pourtant elle m’a avait bien dit que j’allais lui manquer et qu’on allait rester en contact.. Même quand je suis retournée là bas, elle n’a pas répondu à mes appels.

      Même entres eux, ils sont hyper hypocrites. Elles sont BFF mais elles se critiquent tout le temps et puis se plaignent que leurs amis sont méchants mais elles sont toutes pareils.

      J’adore vraiment le pays mais j’ai vraiment du mal avec les amitiés là bas, j’ai l’impression que quand j’irai retourner vivre là bas, je ne serai pas avoir d’amis et ça me fait très peur 🙁 Ce ne sera pas dans une grande ville, donc il n’aura pas d’expatrié 🙁

      Pourtant ici en France, je n’ai aucun problème à me faire des amis

  • Reply Lucie autour du globe December 4, 2015 at 8:50 am

    Très jolie la photo !!

  • Reply Flo Make My Trip April 6, 2016 at 3:42 pm

    Jolie article, la question se pose pour tous les pays et c’est pas toujours facile de rester ouvert aux rencontres et pas trop timide. Merci pour ce témoignage.

  • Leave a Reply